Communiqué de presse


Prix château de versailles du livre d’histoire

Deuxième édition

Le 22 mai 2019 sera dévoilé le nom du lauréat du prix Château de Versailles du livre d’Histoire qui récompense l’auteur d’un ouvrage consacré aux XVIIe et XVIIIe siècles.
Lors de la réunion du comité de lecture qui s'est tenue le 9 avril 2019, cinq ouvrages ont été sélectionnés.


Ce prix littéraire a pour objectif de soutenir et de mettre en lumière le dynamisme de la production éditoriale en matière de recherche historique. L’ouvrage primé doit s’inscrire dans le cadre chronologique des XVIIe et XVIIIe siècles et peut concerner la France ou tout autre pays. Son sujet ne doit pas être obligatoirement lié au château de Versailles.

Pour cette deuxième édition, 45 ouvrages provenant de 21 maisons d’édition ont été reçus, appartenant aux catégories essai, document, biographie, mémoires ou encore journal. À l'issue des discussions du comité de lecture, cinq ouvrages ont été sélectionnés afin d’être présentés au jury. Le prix sera remis au lauréat, après délibération, le 22 mai 2019 au château de Versailles.
 
Le jury, présidé par Catherine Pégard, présidente de l’Établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles, est composé de :
- Yves Carlier, conservateur en chef du château de Versailles, président du comité de lecture,
- Joël Cornette, historien,
- François de Mazières, maire de Versailles,
- Emmanuel de Waresquiel, historien,
- Emmanuel Laurentin, journaliste, producteur de La Fabrique de l'Histoire, France Culture,
- Olivier Magnan, blogueur Arts et Culture « Scribe accroupi »,
- Christine Orban, romancière,
- Erik Orsenna, de l'Académie française,
- Laurent Salomé, directeur du musée national des châteaux de Versailles et de Trianon.


Liste des cinq ouvrages sélectionnés

Le Tribunal révolutionnaire. Punir les ennemis du peuple 
par Antoine Boulant
Perrin
320 pages, 23 €
Le 10 mars 1793, la Convention nationale institue un tribunal criminel destiné à réprimer
« toute entreprise contre révolutionnaire » et « tout attentat contre la liberté, l’égalité, l’unité, l’indivisibilité de la République ». Installé dans le Palais de justice de l’île de la Cité, il fait comparaître plus de quatre mille personnes pendant seize mois, et en condamne près des deux tiers à la peine capitale. Sous l’égide de son célèbre accusateur public, Fouquier-Tinville, c’est sans conteste la plus célébre des juridictions d’exception qui furent mises en place sous la Terreur. Cette œuvre offre un récit détaillé des grands procès politiques, en particulier ceux de Marie-Antoinette, des Girondins et de Danton.
L’auteur, s’appuyant sur de nombreux documents inédits, propose une analyse de la composition, du fonctionnement et de la logique d’une juridiction entièrement soumise au pouvoir politique, progressivement entraînée dans une spirale meurtière. 

Molière 
par Geoges Forestier
Biographies NRF Gallimard
544 pages, 24 €
Il existe un Molière édifié sur des légendes approximatives et extravagantes : mari jaloux et malheureux, d’humeur rêveuse et mélancolique, versificateur, maladroit, acteur doué pour le seul jeu comique, malade consumé par ses mauvais poumons...
Ces qualificatifs se sont propagés dans l’histoire et constituent le portrait que l’on connaît aujourd’hui. Comment retrouver le vrai Molière ? Il ne subsiste de lui ni manuscrits, ni lettres, ni écrits intimes. Pour le connaître au mieux, il faut revenir aux témoignages méconnus, aux documents oubliés,  aux traces matérielles. Cet ouvrage révèle les secrets de fabrication des œuvres de Molière et fait découvrir la logique qui préside à l’enchainement des pièces en perpétuel renouvellement.

La Grande Migration, De l’espagne à l’Amérique 1492-1700
par Alain Hugon
Vendemiaire
420 pages, 24€
De 1498 à la fin du XVIIe siècle, plus d’un demi-million d’Espagnols ont traversé l’Atlantique pour partir à la découverte d’un Nouveau Monde, au péril de leur vie. À travers l’étude des archives et des émouvantes correspondances entretenues entre les conquérants et leurs familles restées au pays, cette aventure hors du commun s’écrit entre inquiétude de l’avenir et rêve de fabuleuses fortunes.

Philippe d’Orléans. Frère de Louis XIV
par Elisabetta Lurgo
Perrin
400 pages, 24 €
Peu de figures ont été autant maltraitées que celle de Monsieur, Philippe de France, duc d’Orléans et frère de Louis XIV. Sa personnalité, assez complexe et fascinante, est écrasée par celle du Roi-Soleil et presque toutes les sources lui sont hostiles.
Les témoignages de ses contemporains à son sujet sont mitigés. Cet ouvrage s’emploie précisément à extraire Philippe d’Orléans de cette image pesante, et déformante, afin de montrer un prince en action, un mécène remarquable, valant bien plus que sa trouble réputation. Elle nous restitue aussi la voix de Monsieur, cantonné à un rôle silencieux dans l’histoire.

La famille royale au Temple. Le remords de la Révolution 1792-1795
par Charles-Éloi Vial
Perrin
448 pages, 25 €
Le 10 août 1792, l’émeute parisienne renverse le trône fragile de Louis XVI. Trois jours plus tard, la famille royale est enfermée au Temple, dans un donjon édifié au XIIIe siècle. Dans ce lieu sinistre périront successivement le roi, sa femme Marie-Antoinette, sa sœur Madame Élisabeth, tous trois guillotinés ; et enfin son fils, le dauphin « Louis XVII ». Seule survivante, la fille du couple royal, Marie-Thérèse de France, sera finalement libérée le 19 décembre 1795. Pour la première fois, un historien se penche sur l’histoire globale de cette captivité, s’appuyant sur de nombreuses archives encore inexploitées.

Retrouvez tous les ouvrages sélectionnés, en vente à la librairie des Princes du château de Versailles.