COMMUNIQUÉ DE PRESSE



Aménagement de nouveaux ateliers pédagogiques au château de Versailles
grâce au mécénat de
la Fondation Bettencourt Schueller

Grâce au mécénat de la Fondation Bettencourt Schueller, de nouveaux espaces consacrés aux activités pédagogiques verront le jour en mai 2017 au château de Versailles. Situés dans l’aile du midi, ces ateliers entièrement modulables, de 270m2 permettront  d’accueillir jusqu’à 30 000 personnes par an (soit trois fois plus qu’aujourd’hui).

Par la création de ces nouveaux espaces, l’Établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles renforce son offre culturelle et donne ainsi au plus grand nombre l’accès à ses collections grâce à une médiation spécialisée. Chaque groupe – familles, publics scolaires, en situation de handicap ou dits éloignés des musées – bénéficiera d’un accueil spécifique, et d’un accompagnement enrichi en fonction de ses besoins.

De nouveaux espaces dans l’aile du midi  

Les ateliers pédagogiques seront composés de 5 salles sur une superficie totale de 270 m2 (contre seulement 65m2 actuellement dévolus à ces activités). 140 personnes pourront y être accueillies simultanément :
        • 3  salles dédiées aux ateliers plastiques, aux travaux manuels et aux activités numériques. 
        • 1 salle d’expression corporelle (danse, théâtre, musique, etc.)
        • 1 salle de formation.

L’ergonomie des meubles et des objets, leurs  couleurs, leurs formes et leurs matériaux, créeront un espace vivant et coloré adapté à tous. Les participants pourront également disposer, pour la mise en œuvre des activités de moyens numériques (ordinateurs, accès wi-fi, etc.) et d’une matériauthèque regroupant des échantillons de matériaux utilisés par les artisans d’art lors des restaurations (carapace de tortue utilisée par les ébénistes pour la marqueterie, marbres de coloris et de provenances variés, éléments en bois doré, etc.)

Ces espaces seront entièrement modulables puisque leur aménagement pourra varier en fonction des activités, des publics et du nombre de groupes reçus (grand espace ou plusieurs plus petits, présence ou non de tables, chaises, coussins…). 

Enfin, ces nouveaux espaces comprendront toutes les infrastructures nécessaires à l’accueil du public : vestiaires, espace de collation, espace détente, espace sanitaire, etc.

Projet architectural
Pour la réalisation de ces travaux, une consultation a été lancée par le château de Versailles.
​Le projet résolument contemporain de l’agence d’architecture Beau_Bour associé à Fleur Delesalle pour l’architecture d’intérieur a été retenu. Au-delà de la conception des espaces et du mobilier, leur travail s’est porté sur les décors, rappelant les atmosphères du château de Versailles (couleurs, matériaux, etc.) tout en respectant les impératifs de fonctionnalité et de neutralité des espaces.

Une nouvelle programmation pour les ateliers pédagogiQues

L’aménagement de ces nouveaux espaces permettra au château de Versailles de développer de façon ambitieuse son offre d’activités pédagogiques à destination de tous les publics (familles, scolaires, publics dits éloignés des musées), avec la volonté affirmée de renforcer la connaissance des métiers d’art, de valoriser, de soutenir et de transmettre ces savoir-faire.

En effet, chaque visite de l’ancien domaine royal est prétexte à admirer, partout, la maîtrise des artisans d’art qui ont fait et font encore Versailles aujourd’hui. L’Établissement public œuvre quotidiennement en ce sens, en proposant de nombreuses visites guidées thématiques qui mettent à l’honneur leur travail, ou en organisant des manifestations exceptionnelles lors des Journées des Métiers d’Art et des Journées du Patrimoine.

Les nombreuses restaurations menées chaque année, permettent également au plus grand nombre d’aller à la rencontre des fontainiers, jardiniers, doreurs, tailleurs de pierre… (comme lors de la restauration du Bassin de Latone en 2013-2015) ou de redécouvrir l’excellence des ébénistes, tapissiers, miroitiers, serruriers (à l’image de la réouverture en mars 2016 de la galerie des Carrosses). Le succès de ces événements montre l’intérêt des visiteurs pour ces savoir-faire d’exception.

Enfin, pour aller plus avant dans la découverte du château et de ses richesses, des ateliers pratiques sont proposés, permettant aux visiteurs d’expérimenter eux-mêmes savoir-faire et techniques traditionnels, de plus en plus rarement utilisés à notre époque. Ainsi, ces ateliers permettent-ils, après une visite d’inspiration et de découverte des formes et des matières, de s’essayer aux gestes des ébénistes et des doreurs, ou bien, de se mettre dans la peau d’un architecte, d’un jardinier, d’un peintre ou d’un orfèvre… 

Afin de mettre en place de façon optimale et pérenne cette offre culturelle, le Château avait besoin d’espaces vastes et adaptés; ce que lui permet aujourd’hui le mécénat de la Fondation Bettencourt Schueller. De cette façon, que ce soit par l’apprentissage du geste, par des rencontres et des conférences ou par le biais des outils de la culture numérique (réseaux sociaux, 3D, etc.) le public pourra être au plus près de ceux qui œuvrent chaque jour à la préservation du patrimoine, mieux connaître leur héritage, et découvrir leur capacité d’innovation. 

La fondation Bettencourt Schueller

« Donner des ailes au talent »
, c’est le moyen choisi par la Fondation Bettencourt Schueller depuis près de trente ans pour contribuer à la réussite et au rayonnement de la France.
Créée par une famille, confiante dans l’homme et ses capacités, attachée à l’initiative, à la créativité, à la qualité et à l’ouverture, la Fondation est portée par des convictions qui définissent son esprit et ses façons de travailler, pour le bien commun, sans but lucratif et dans un objectif de responsabilité sociale.
Son action se déploie dans trois principaux domaines d’engagement : 
    – les sciences de la vie (recherche, formations scientifiques, diffusion de la culture scientifique), 
    – les arts (métiers d’art, chant choral, documentaires) 
    – et la solidarité (autonomie de la personne, lien social, structuration du secteur).
Pour cela, elle décerne des prix et soutient des projets par des dons et un accompagnement très personnalisé. Depuis sa création à la fin des années 1980, elle a soutenu 450 lauréats et 1 500 projets portés par diverses équipes, associations, établissements, organisations.
Depuis 17 ans, la Fondation Bettencourt Schueller valorise les métiers d’art français et favorise leur rayonnement grâce au Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main. En 2014, la Fondation a intensifié son engagement en créant le programme pour l’intelligence de la main, qui comprend et prolonge le prix. Ce programme développe une politique en faveur des professionnels et institutions du secteur des métiers d’art et de la création axée sur les enjeux essentiels que sont la formation, la production, la sensibilisation, la valorisation ou la transmission. La Fondation poursuit et engage des partenariats en conformité avec l’esprit et les valeurs du prix : excellence, innovation, 
interdisciplinarité.
Ainsi, la Fondation a souhaité soutenir les nouveaux ateliers pédagogiques du château de Versailles, afin de faire découvrir à tous les publics – et notamment aux enfants – la richesse des savoir-faire et la diversité des métiers d’art dont le château est la vitrine par excellence.