COMMUNIQUÉ DE PRESSE




Le goût de la parure. Portraits du château de Versailles ​
15 octobre 2016 - 15 janvier 2017

Logis royal du château d’Angers 

Après les expositions « Sacres royaux, de Louis XIII à Charles X » au palais du Tau à Reims, « Le salon de George Sand » à Nohant, en 2014, et « De Versailles à la Motte Tilly, l’abbé Terray, ministre de Louis XV » au château de la Motte-Tilly en 2015, le quatrième volet du partenariat entre le château de Versailles et le Centre des monuments nationaux (CMN) se tiendra au château d’Angers du 15 octobre 2016 au 15 janvier 2017 grâce au prêt exceptionnel d’une quarantaine d’œuvres des collections du château de Versailles.

Cette nouvelle exposition intitulée « Le goût de la parure. Portraits du château de Versailles » est consacrée aux bijoux dans la peinture du XVIIe au XIXe siècle et se tiendra dans le logis royal du château d’Angers, résidence des ducs d’Anjou.

L’exposition

Du règne de Louis XIV au Second Empire, vingt-huit tableaux, huit gravures et une gouache permettront d’évoquer la typologie des parures : colliers, bagues, pendants d’oreilles, mais aussi boucles de souliers ou de ceintures, médaillons ornés de brillants et de pierres, ou encore, pierres cousues sur des costumes. L’exposition mettra en effet en évidence les différentes fonctions des parures comme les cadeaux diplomatiques entre la France et les cours européennes ou leurs ambassadeurs, les présents pour les étrennes des membres de la famille royale ou les cadeaux de mariage. Les portraits des rois et reines exposés seront par ailleurs une précieuse source iconographique concernant les joyaux de la couronne et leurs usages. Ce trésor, enrichi par chaque souverain français, a partiellement traversé les péripéties de l’Histoire, mais de nombreuses parures et pierres le composant ont disparu.

Admirer la parure dans le portrait revient également à s’interroger sur l’image que le modèle a voulu donner de lui-même, qui se présente alors dans ses plus beaux atours. C’est aussi pour le peintre l’occasion de montrer son talent et sa virtuosité pour rendre l’éclat des pierreries, perles et diamants. Enfin, l’exposition permettra de mieux saisir l’évolution des usages et des formes des bijoux soumis, comme le costume, à la mode et au goût du temps.

La scénographie de l’exposition s’articulera de façon chronologique en plusieurs sections réparties successivement dans les différents espaces du château d’Angers : le XVIIe siècle, le XVIIIe siècle et le XIXe siècle.

Le catalogue de l’exposition sera publié aux Éditions du patrimoine.

Le commissariat de l’exposition

Béatrice Sarrazin, Conservateur général en charge du département des peintures et des arts graphiques au musée national des châteaux de Versailles et de Trianon
Gwenola Firmin, Conservateur en charge des peintures du XVIIIe siècle au musée national des châteaux de Versailles et de Trianon
Frédéric Lacaille, Conservateur en chef en charge des peintures du XIXe siècle au musée national des châteaux de Versailles et de Trianon

Le Partenariat entre le CMN et le château de Versailles

Le partenariat établi en 2013 entre le Centre des monuments nationaux et le château de Versailles instaure un dialogue entre des collections trop souvent méconnues et des hauts lieux du patrimoine national. Ces expositions temporaires permettent aux deux institutions d’unir leurs ressources afin de donner au plus grand nombre la possibilité de découvrir ou de redécouvrir quelques pages de l’Histoire de France dans le cadre prestigieux des monuments nationaux.