COMMUNIQUÉ DE PRESSE


Dans la garde-robe 
​de marie-antoinette
​Un ouvrage de Mathieu Da Vinha

Quelle était, en 1771, la garde-robe de la jeune dauphine Marie-Antoinette peu de temps après son arrivée à la Cour de France ? Un document inédit découvert par Mathieu da Vinha, historien et directeur scientifique du Centre de Recherche du château de Versailles est à l’origine de la publication Dans la Garde-robe de Marie-Antoinette. Cet inventaire de plusieurs centaines de vêtements aujourd’hui disparus se révèle être d’une valeur inestimable pour l’histoire de la mode. Il permet également de parfaire notre connaissance du quotidien de la future Reine de France de 1770 à 1774 à travers son habillement.

Robe chamarrée de gaze d’argent et pompons, jupon de taffetas couleur de rose, grand habit jaune soufre de blonde…L’inventaire après décès de la dame d’atours de Marie-Antoinette, la duchesse de Villars, conservé dans le minutier des notaires de Versailles, contient un
document jusque-là ignoré : l’inventaire de la garderobe de la dauphine Marie-Antoinette en 1771. Celui-ci, exemplaire unique d’une garde-robe princière, est le prétexte pour accompagner les pas de Marie-Antoinette non pas comme « reine de la mode », mais comme
dauphine, laquelle, plus que victime de la mode, n’était encore que victime de l’étiquette. Il permet par ailleurs de se renseigner sur l’histoire de la mode et du goût à la fin du règne de Louis XV.

Avec cet ouvrage, le lecteur suit les pas de Marie-Antoinette de son arrivée en tant qu’archiduchesse en 1770 jusqu’à son avènement comme reine de France en 1774, en s’attardant particulièrement sur sa « Maison », le fonctionnement de sa garde-robe et son habillement,
tout en s’interrogeant sur sa prétendue frivolité qui, contrairement aux attaques dont elle fut victime dès 1771, se révéla bien plus importante lorsqu’elle monta sur le trône.

L’auteur

Mathieu da Vinha, historien, est directeur scientifique du Centre de recherche du château de Versailles. Il est l’auteur, récemment, d’Au Service du Roi : Les métiers à la cour de Versailles (Tallandier, 2018) ou encore le directeur d’ouvrage (avec Raphaël Masson) de
Versailles : Histoire, Dictionnaire et Anthologie (Robert Laffont, coll. « Bouquins », 2015).

Postface de Catherine Örmen, diplômée de l’École du Louvre et de l’École national du patrimoine. Conservateur du patrimoine.

Informations pratiques

Co-édition: château de versailles / RMN-Grand Palais
128 pages
76 illustrations
24,90 €
Date de parution : 23 mai 2018