logo espace presse
Banner

Communiqué de presse

Hommage à Christian Boltanski
(1944-2021)

Un parcours entre le château de Versailles, le musée du Louvre et le Centre Pompidou, avec l’Opéra Comique 

« Plus on travaille, plus on disparaît et plus on devient son œuvre. Je pense que le désir d’un artiste c’est de devenir son œuvre (...) »
– Christian Boltanski


Afin de célébrer l’œuvre et la mémoire de Christian Boltanski, le Centre Pompidou, l’Opéra Comique, le château de Versailles et le musée du Louvre s’associent pour rendre un hommage à cet immense artiste, disparu le 14 juillet dernier. Pensé comme une traversée dans l’œuvre sensible de Christian Boltanski, cet hommage convie le public à (re)découvrir plusieurs pièces emblématiques de son travail.

Installation sonore dans la Chapelle Royale du château de Versailles, archives monumentales dans la Grande Galerie du Louvre, réaccrochage inédit des salles consacrées à l’artiste au Musée national d’art moderne, tout un chacun pourra déambuler dans « la vie impossible de Christian Boltanski » jusque dans le parking du Centre Pompidou où sera rejouée Fosse, sa dernière expérience opératique créée en 2020 par l’Opéra Comique.

Les quatre institutions rassemblées pour la première fois ont ainsi souhaité inviter le public à se souvenir. Se souvenir comme l’artiste s’est toujours attaché à le faire pour lutter contre la finitude et l’oubli, reconstituant la vie des êtres pour dessiner à travers toutes leurs « petites mémoires » une forme fragile et troublante de mémoire collective de l’humanité.


 

Fosse (2020)

Un opéra immersif de Christian Boltanski, Jean Kalman et Franck Krawczyk

Une commande de l’Opéra Comique, dans le Parking du Centre Pompidou, Forum-1
Avec le soutien de la Galerie Marian Goodman
Le mardi 12 octobre 2021, à partir de 18h


Produit par l’Opéra Comique en janvier 2020 dans le parking du Centre Pompidou en point d’orgue à sa rétrospective « Faire son temps », Fosse est un projet singulier que Christian Boltanski souhaitait comme un trait d’union poétique entre le monde visible et sensible.

En prélude à cet hommage, Annette Messager a souhaité la re-création de cette expérience d’un art total et hors du temps, plongeant les visiteurs au cœur d’un univers mystérieux aux allures orphiques.

Imaginée avec le compositeur Franck Krawczyk et le designer lumière Jean Kalman, Fosse dresse la scène d’une grande métaphore du cycle humain, de la naissance à la disparition.

Lumières, âmes errantes, musiciens et comédiens font ainsi vivre cet opéra d’un nouveau genre dans lequel les mouvements du public font aussi partie de l’œuvre, transformant le parking du Centre Pompidou en une antre dantesque où résonnent les voix de la soprano Karen Vourc’h, accompagnée de vingt-huit choristes de l’ensemble accentus, la musique de treize violoncelles, dont celle de Sonia Wieder-Atherton, six pianos, percussions et guitare électrique, dans une coordination artistique signée Plein Jour. 


 

L’Horloge parlante (2003)

Château de Versailles Chapelle Royale
Du 12 octobre au 6 novembre 2021


Œuvre sonore imaginée en 2003, puis créée en 2009 de manière pérenne pour la crypte de la cathédrale de Salzbourg (Autriche), L’Horloge parlante est ré-activée pour la première fois dans la Chapelle Royale du château de Versailles, réouverte pour l’occasion après trois ans d’un impressionnant chantier de rénovation.

De la voûte à l’autel, L’Horloge parlante fait résonner l’austère écho d’une voix égrènant les heures, les minutes et les secondes, nous rappelant l’inéluctable course du temps.

« C’est une parabole. Être humain, c’est lutter contre Dieu – ou le hasard, selon le nom qu’on lui donne – mais il y a un domaine où l’on sera toujours perdant : le temps »
– C.B.


 

Les Archives de Christian Boltanski, 1965-1988 (1989)

Musée du Louvre Grande Galerie, Aile Denon, 1er étage
Du 13 octobre 2021 au 10 janvier 2022


Dans le cadre de l’hommage rendu à Christian Boltanski, le musée du Louvre expose du 13 octobre 2021 au 10 janvier 2022 l’installation Les Archives de Christian Boltanski 1965-1988, issue des collections du Musée national d’art moderne / Centre Pompidou.

C’est au sein de la Grande Galerie, l’un des espaces les plus prestigieux et emblématiques du Louvre, que l’œuvre de Christian Boltanski sera présentée au public.

Il s’agit de la troisième présentation d’œuvres de Christian Boltanski au musée du Louvre. La première fut à l’occasion de l’exposition « L’Empire du Temps. Mythes et créations » (14 avril – 10 juillet 2000). Il avait élaboré une sorte d’archéologie du présent en rassemblant des photographies des objets perdus par les visiteurs dans les salles du musée.

La seconde fois, Christian Boltanski est l’un des onze artistes contemporains qui interviennent au sein des collections permanentes du musée dans le cadre du premier « Contrepoint. L’art contemporain au Louvre » (12 novembre 2004 – 10 février 2005).

Fidèle à sa démarche qui consiste à retrouver, conserver des traces d’un passé disparu, s’apparente à une forme d’archéologie personnelle, Christian Boltanski avait notamment présenté dans la salle Saint Louis, au sein du Louvre médiéval, une reconstitution d’objets lui ayant appartenu en regard des objets usuels et quotidiens trouvés dans les fondations du Palais du Louvre. Il interrogeait ainsi le cycle du temps, le fonctionnement de la mémoire, et posait la question de la reproduction.

 
« Se conserver tout entier, garder une trace de tous les instants, de tous les objets qui nous ont côtoyés, de tout ce que nous avons dit et a été dit autour de nous. »
– C.B.

 


La Vie impossible de Christian Boltanski Réaccrochage des œuvres de l’artiste

Centre Pompidou, Musée national d’art moderne Collection contemporaine Salles 17 à 19, niveau 4
Du 13 octobre 2021 au 13 avril 2022


Le Centre Pompidou dédie trois salles de la collection contemporaine du Musée national d’art moderne à « la vie impossible de Christian Boltanski » – du titre du premier film de l’artiste de 1968, ainsi que de sa première exposition monographique la même année.

Très tôt dans son œuvre, Christian Boltanski collecte les traces de sa vie et de celle de tous. Ces traces prennent la forme d’albums, d’archives, de monuments, d’évocations visuelles et sonores par lesquelles l’artiste exprime la détermination de l’homme à maîtriser la mort et le temps.

Ainsi en va-t-il de La Vie impossible de C.B, pièce de 2001, exposée à l’occasion de cet hommage. Installation composée de vingt vitrines rétroéclairées contenant des photographies et documents aussi personnels que dérisoires, cette pièce participe à une tentative au long cours d’autobiographie de l’artiste.

Elle fait écho aux photographies, textes manuscrits et autres petits objets taillés et modelés, soigneusement consignés par l’artiste en 1972 dans Les Vitrines de références également présentées ici, comme une impossible archéologie de son enfance.

Enfin, c’est avec le Cœur de l’artiste que se clôt cet accrochage au Centre Pompidou, théâtre de la première et de la dernière rétrospective de Christian Boltanski, grâce au prêt exceptionnel de la Collection Antoine de Galbert. Dispositif créé en 2005, le Cœur permet de relier l’enregistrement des battements du cœur de l’artiste à une ampoule qui s’allume et s’éteint au rythme de ses pulsations, brouillant ainsi la réalité entre présence et absence.

« Oui c’est mon cœur, mais peu importe »
– C.B.
 

Communiqué de presse

Contact Presse

Château de Versailles
Hélène Dalifard, Élodie Mariani,

​Violaine Solari, Élodie Vincent
+33 (0)1 30 83 75 21
presse@chateauversailles.fr 

 

Opéra comique
Alice Bloch
+33 1 70 23 00 74
alice.bloch@opera-comique.com

 

Centre Pompidou
Timothée Nicot
+33 1 40 33 45 79
timothee.nicot@centrepompidou.fr

 

Louvre
Céline Dauvergne
+ 33 1 40 20 84 66
celine.dauvergne@louvre.fr

 

 

 

VISUELS DISPONIBLES

La Chapelle Royale © Château de Versailles / T. Garnier

La Chapelle Royale
© Château de Versailles / T. Garnier

La Chapelle Royale 2 © Château de Versailles / T. Garnier

La Chapelle Royale
© Château de Versailles / T. Garnier

Christian Boltanski, Entre-temps

Christian Boltanski, Entre-temps, 2003
Vidéoprojection noir et blanc, 1min. 37 sec., silencieux, vidéoprojecteur, rideau de cordes
Dimensions variables
Courtesy Christian Boltanski studio and Marian Goodman Gallery

Connectez-vous pour télécharger les visuels disponibles en HD

Pour obtenir vos identifiants veuillez contacter: presse@chateauversailles.fr