Communiqué de presse


La tempête de 1999,
20 ans après
 

Ceux qui n’étaient pas alors à Versailles ne peuvent pas imaginer sans doute la stupeur des équipes du château – et en particulier des jardiniers – quand ils ont constaté au petit matin l’ampleur des dégâts laissés sur son passage par la tempête Lothar, le 26 décembre 1999.
Ceux qui étaient ailleurs en France frappés eux aussi par la violence peu commune du vent se souviennent de la photo qui, à la une du New York Times, symbolisait ce désastre. C’était la désolation du parc du Grand Trianon dévasté à près de 70%. 
Cette image a sûrement été pour beaucoup dans l’immédiate mobilisation des Américains qui, avec celle des Français, a accompagné la souscription internationale aussitôt lancée pour la replantation des jardins. « 10.000 arbres pour Versailles »… En trois ans, ce pari était tenu, un extraordinaire mouvement de solidarité s’ajoutant à l’aide exceptionnelle de l’État.
Depuis vingt ans, nos mécènes n’ont jamais cessé d’apporter leur contribution à la restauration des bosquets, des allées et des parterres du domaine de Versailles. La recomposition de l’Allée de Saint-Cyr et la renaissance du Bosquet de la Reine parachèveront, grâce à eux, le travail engagé à l’aube du XXIe  siècle.
Vingt ans… une génération aura ainsi rendu au Parc de Versailles des tracés et des couleurs qui s’étaient parfois perdus depuis le XVIIIe siècle.


Catherine Pégard 
Présidente de l’Établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles