Communiqué de presse


Versailles par le compositeur Thylacine

Titre disponible le 4 juillet 2019

A l’invitation du château de Versailles, le compositeur de musique électronique Thylacine a passé une journée et trois nuits d’enregistrement, en immersion complète dans l’atmosphère sonore de Versailles : mécanismes d’horlogerie, clavecins, serrures, craquement du parquet… autant de sons pistés pour composer « Versailles », une œuvre musicale totalement originale, disponible à l’écoute, sur toutes les plateformes, le 4 juillet 2019.

Ecouter le titre :
https://soundcloud.com/thylacinew/versailles/s-czfmb

La variété des sons émis à chaque instant par le château de Versailles constitue un univers à part entière.Véritable collection, au même titre que celles des peintures, sculptures ou objets d’art, ce patrimoine sonore d’une grande richesse est depuis une dizaine d’années enregistré et identifié par les équipes du château de Versailles.
Choisi pour la sensibilité et le soin particulier qu’il attache à retranscrire l’identité d’un lieu par le son, Thylacine s’est complètement immergé dans le château de Versailles, pendant trois sessions d’enregistrement - de jour et de nuit - pour en extraire une matière première, brute et inédite.Thylacine est ainsi parti à la recherche de l’ADN sonore du lieu : il a pisté le tintement des lustres, le craquement des parquets, le bâillement des portes, le grincement des serrures, le mécanisme des pendules et des horloges.
Il a particulièrement utilisé les instruments de musique anciens, non seulement pour leurs qualités musicales mais aussi pour les sons procurés par l’effleurement de leur « enveloppe matérielle ». Il a pu explorer le potentiel créatif de ces sons originaux et leur pouvoir d’évocation. Le mécanisme des pendules, en particulier, suffit à nourrir l’imaginaire d’un voyage dans le temps.
Avec l’aide des conservateurs du château de Versailles, le compositeur a enregistré des sons jusqu’ici insoupçonnés.
Le château de Versailles est un lieu qui se visite, physiquement ou virtuellement. Il peut désormais s’écouter.

THYLACINE
William Rezé, alias Thylacine, enregistre son premier album en 2015, à bord du Transsibérien qui relie Moscou à Vladivostock. Pour son deuxième album, il s’immerge dans les paysages désertiques et lunaires d’Amérique du Sud. Ses nombreux voyages permettent à Thylacine de s’évader et de plonger au cœur de ses morceaux. Le compositeur de musique électronique recueille l’atmosphère sonore de chaque lieu et nous invite ainsi à voyager avec lui. Curieux et à l’écoute, Thylacine est sans cesse à la recherche de sons inédits. Le musicien révèle le potentiel sonore des lieux qu’il découvre. Il retranscrit l’atmosphère de ces espaces, produisant des sons, jusque là oubliés ou inconnus. Ses œuvres permettent de mettre en lumière des lieux qui ne demandent qu’à se faire entendre.