logo espace presse

Communiqué de presse

Parcours d’art contemporain,
​« Voyage d’hiver »

22 octobre 2017 - 7 janvier 2018

Pour sa dixième exposition d'art contemporain, le château de Versailles propose aux visiteurs un parcours exceptionnel, Voyage d'hiver.

À la fin du mois d’octobre, au moment où les Grandes Eaux s’achèvent, cette exposition montrera sous une autre lumière, de la gloire de l’automne à la minéralisation éclatatante de l’hiver, les bosquets du Petit Parc relus par les artistes d’aujourd’hui dans leurs multiples sens.Voyage d’hiver  est une promenade poétique dans les jardins de Versailles, commencée alors qu’octobre rouille déjà la végétation de nuances nouvelles.

Dans ce qui est l’un des plus grands musées de la statuaire en plein air, dix-sept artistes contemporains ajoutent leurs oeuvres à celle des créateurs auxquels Louis XIV avait confié l’ornementation des jardins.
Ils ont conçu, en dialogue avec les commissaires, une dramaturgie qui conduit le visiteur de l’un à l’autre des bosquets, ces étranges salons végétaux, selon une progression émotionnelle calculée, jouant avec les significations historiques ou mythologiques de chacun des lieux. Sculptures, installations sonores, tableaux, drapés, reflets, oxydations, glaciations sont quelques-unes des techniques utilisées pour transformer la flânerie du visiteur en une expérience personnelle qui lui rende perceptibles les mutations de la nature, de la gloire de l’automne à la minéralisation orgueilleuse de l’hiver (extraits du communiqué de presse).

C’est cette correspondance entre temps cosmique et temps humain que le titre souligne, puisque Voyage d’hiver  rappelle évidemment la poignante méditation de Schubert sur ce thème.

Dossier de presse

Contact Presse

Hélène Dalifard, Élodie Mariani,
​Violaine Solari, Élodie Vincent

+33 (0)1 30 83 75 21
presse@chateauversailles.fr

VISUELS DISPONIBLES

Voyage-d-hiver8311-jpg

Voyage-d-hiver8311-jpg

BOSQUET DE LA SALLE DE BAL

Stéphane Thidet, Bruit Blanc, 2017
Acier, givre
Courtesy Aline Vidal (Paris) et Galerie Laurence Bernard (Genève)

BOSQUET DE LA SALLE DE BAL

Stéphane Thidet, Bruit Blanc, 2017
Acier, givre
Courtesy Aline Vidal (Paris) et Galerie Laurence Bernard (Genève)

BOSQUET DE L’ARC DE TRIOMPHE

Marguerite Humeau, RIDDLES (Sphinx Otto Protecting Earth from Humankind), 2017
Peau artificielle (gelcoat, résine teintée, poudre de marbre, fibre de verre), ossature (acier)
Plantes sélectionnées parmi des recettes de magie noire (dont Cornus Sanguinea, Cornus alba Siberica, Salix Alba Chermesina, Hamamelis, Sedum).
Courtesy de l’artiste et CLEARING (New York / Bruxelles)
Commissariat Palais de Tokyo

BOSQUET DES TROIS FONTAINES

David Altmejd, L'œil, 2017
Polystyrène, pâte époxyde, fibre de verre, gel époxy, argile époxy, cheveux synthétiques, aqua-résine, quartz, peinture acrylique, yeux de verre, acier, feutre indélébile, stylos à bille, graphite, feuille d'or, peinture au verre, fleur artificielle, briquet
Courtesy de l’artiste et Galerie Xavier Hufkens (Bruxelles)

BOSQUET DES BAINS D’APOLLON

John Giorno, We gave a party for the gods and the gods all came, 2017
Roches calcaires gravées
Courtesy de l’artiste

BOSQUET DU DAUPHIN

Dominique Petigand, Tout est bouleversé, 2017
Installation pour 24 haut-parleurs
Courtesy de l’artiste et gb agency (Paris)

BOSQUET DE L’ETOILE

Mark Manders, Dry Clay Head, 2015-2017
Bronze patiné
Courtesy de l’artiste, Zeno X Gallery (Anvers), Tanya Bonakdar (New York)

BOSQUET DE L’OBELISQUE

Jean-Marie Appriou, Hiver, Automne, Printemps, Eté, 2017
Aluminium, verre coulé
Courtesy de l’artiste, Galerie Jan Kaps (Cologne), CLEARING (New York/Bruxelles)

BOSQUET DE L’OBELISQUE

Jean-Marie Appriou, Hiver, Automne, Printemps, Eté, 2017
Aluminium, verre coulé
Courtesy de l’artiste, Galerie Jan Kaps (Cologne), CLEARING (New York/Bruxelles)

BOSQUET DE L’ENCELADE

Cameron Jamie
9 sculptures de la série Spine Station, (CJ036), 2010, grès vernis, acier
Courtesy de l’artiste, Barbara Gladstone Gallery (New York/Bruxelles), Galerie Jean Bernier/Marina Eliades (Athènes, Bruxelles)

CHAR D’APOLLON

Ugo Rondinone, the sun, 2017
Bronze doré
Courtesy de l’artiste, kamel mennour (Paris/Londres), Barbara Gladstone Gallery (New York/ Bruxelles)

BOSQUET DE LA COLONNADE

Sheila Hicks, Proserpine en Chrysalide, 2017
Rubans, textiles, cordes, branchages
Courtesy de l’artiste, Galerie Frank Elbaz (Paris), Alison Jacques Gallery (Londres), Galleria Massino Minini (Brescia), Sikkema Jenkins (New York) © ADAGP, Paris 2017

JARDIN DU ROI

Tomás Saraceno, Cloud Cities : du sol au soleil, 2017
Acier, béton, contreplaqué, cables
Courtesy de l’artiste

JARDIN DU ROI

Tomás Saraceno, Cloud Cities : du sol au soleil, 2017
Acier, béton, contreplaqué, cables
Courtesy de l’artiste

BASSIN DU MIROIR

Anita Molinero, Floraisons pour Nollopa, 2017
Containers, polypropylène
Courtesy de l’artiste et Galerie Thomas Bernard – Cortex Athletico (Paris) © ADAGP, Paris 2017

BASSIN DU MIROIR

Anita Molinero, Floraisons pour Nollopa, 2017
Containers, polypropylène
Courtesy de l’artiste et Galerie Thomas Bernard – Cortex Athletico (Paris) © ADAGP, Paris 2017

BOSQUET DE LA GIRANDOLE

Oliver Beer, ACCORD / TACET, 2017
Installation sonore en direct : microphones, hauts parleurs, fontaines à sec
Courtesy de l’artiste et Galerie Thaddaeus Ropac (Paris, Salzbourg, Londres)

ALLEE DU LABYRINTHE

Louise Sartor, « C'est estre fou que n'aimer rien. », 2017
Bois flotté, acrylique
Courtesy de l’artiste et Galerie Crèvecoeur (Paris)

ALLEE DU LABYRINTHE

Louise Sartor, « C'est estre fou que n'aimer rien. », 2017
Bois flotté, acrylique
Courtesy de l’artiste et Galerie Crèvecoeur (Paris)

ALLEE DU LABYRINTHE

Louise Sartor, « C'est estre fou que n'aimer rien. », 2017
Bois flotté, acrylique
Courtesy de l’artiste et Galerie Crèvecoeur (Paris)

Connectez-vous pour télécharger les visuels disponibles en HD

Pour obtenir vos identifiants veuillez contacter: presse@chateauversailles.fr